Les enjeux de la normalisation, interview menée par l'AFNOR. La performance des produits recyclés

Métier : Architecte Bailleur social Bureau d’études Constructeur de maisons individuelles Promoteur immobilier
Thématiques : Infos Bâtiment
Nicoll normes

Michel DivanachStandards Director au sein d’Aliaxis, Michel Divanach prend part dans les différents organismes normatifs européens et internationaux à la standardisation des produits conçus et fabriqués par les filiales de son groupe - telles Nicoll - spécialisées dans les réseaux de transport de fluides en matières plastiques. Au cœur des questions de normalisation depuis quelques années, la performance des produits recyclés. 

 

Comment, au cours de l’année écoulée, s'est caractérisé votre investissement dans les travaux de normalisation ?

Nommé il y a un an directeur de la normalisation pour la division EMEA* du groupe Aliaxis j’ai pour principale mission de suivre l’intégralité des normes européennes et internationales, actuelles ou en gestation, relatives à tous les produits issus de la quarantaine d’entreprises formant le Groupe Aliaxis, dont Nicoll, qui en est une composante majeure.

Les sujets sur lesquels j’interviens se répartissent essentiellement entre l’ISO, qui traite des  questions normatives internationales, et le CEN qui met en place la standardisation à l’échelle européenne. Au sein de l’ISO, je préside notamment le TC138 SC1, comité d’élaboration des normes applicables aux canalisations plastiques sans pression. Au CEN, je participe en mon nom ou celui du comité miroir français, aux activités normatives relatives à l'eau potable, les canalisations plastiques, ou les applications d'évacuation et d'assainissement. Je suis également très impliqué dans la rédaction de normes harmonisées, qui fourniront la base permettant le marquage CE des produits de construction en matière plastique. Qu’il s’agisse de l’ISO ou du CEN, mon rôle est de représenter les positions françaises retenues par le Bureau de Normalisation des Produits Plastiques (BNPP) et par l’AFNOR, autant que celles de mon entreprise. L’art du métier consistant à chercher des solutions à la croisée des intérêts de tous. Où l’art du compromis…

Quelle est la stratégie de votre organisation pour les années qui viennent en matière de normalisation?

Pour l’avenir des produits Nicoll, l’enjeu du maintien de notre présence au sein de l’ISO et du CEN est très important, notamment parce que vont s’y élaborer les normes concernant des produits stratégiques en terme de développement durable. La question normative impactant les produits issus de plastiques recyclés représente un enjeu considérable, tout comme celle des réseaux permettant le stockage, le traitement, la valorisation ou réutilisation des eaux usées. Nous sommes ici au cœur du métier de nos entreprises autant que des préoccupations environnementales de notre siècle.

En quoi les mécanismes collectifs de normalisation peuvent-ils aider à répondre aux défis qui se posent à votre organisation ?

Si l’activité normative peut être perçue comme contraignante, elle est plutôt vécue au sein du Groupe Aliaxis comme porteuse de progrès. Prendre part à l’élaboration des normes permet d’être en état de veille active tout en étant acteur des évolutions technologiques. La confrontation des points de vues et la multitude d’échanges inhérents au mécanisme de normalisation sert indéniablement notre capacité d’anticipation en terme de R&D.

La normalisation profite également à nos clients ainsi qu’à l’utilisateur final dans la mesure ou elle garantit la conformité des produits aux usages auxquels ils sont soumis et ou elle atteste d’un niveau de qualité adéquat : deux choses auxquelles l’entreprise Nicoll est très attachée

Comment appliquez-vous les normes qui concernent votre activité et votre organisation ?

En amont des normes - dès lors que se profile un projet impactant notre secteur d’activité – autant qu’en aval lorsqu’il s’agit de mettre en conformité nos produits, les départements R&D sont consultés et étroitement associés à la normalisation. La composante commerciale de nos entreprises est également très fortement concernée et de nombreuses actions de formation à l’environnement normatif sont mises en place. La norme est une information vivante et fortement impactante pour l’activité des entreprises. Il est donc indispensable qu’elle soit parfaitement Nicoll R&Dcomprise et à son tour relayée auprès de nos clients. Formation et communication sont deux vecteurs indispensables du processus de normalisation.

De nouveaux paramètres interfèrent-ils dans vos réflexions et travaux ?

L’évolution majeure à laquelle nous assistons au plan international est la prise de position dans tous les comités normatifs de nouveaux grands acteurs. Recherchant davantage de reconnaissance internationale de leurs produits pour accéder à de nouveaux marchés, les américains qui fonctionnaient jusqu’à présent avec l’ASTM (agence normative américaine), s’impliquent de plus en plus dans les travaux de l’ISO. Les chinois ont quant à eux besoin de se tenir très au fait de normes à respecter pour rester dans la course de la production. Ils prennent donc une part croissante aux travaux normatifs internationaux.

Par ailleurs, les matières plastiques sont l’objet d’une activité normative importante liée à l’évaluation de leurs performances post-recyclage. Les travaux récents ont notamment permis de poser l’excellente performance environnementale du PVC, contribuant ainsi à valoriser encore davantage certains produits de Nicoll.

Source: Les enjeux AFNOR