Personne à Mobilité Réduite, quand la règle incite les professionnels du bâtiment à innover Nicoll et Paris Ouest Construction : la complémentarité des savoir-faire

Métier : Architecte Bailleur social Bureau d’études Carreleur Plombier Promoteur immobilier Constructeur de maisons individuelles
Thématiques : Infos Bâtiment
Nicoll - siphon - PMR

Nicoll _ PMRVieillissement de la population et augmentation du nombre de personnes en situation de mobilité réduite (PMR) imposent depuis 2005 de nouvelles normes constructives dans les logements. Toute habitation neuve doit notamment comporter des possibilités d’adaptation future sans toucher au gros œuvre. Les bâtiments existants doivent pour leur part être mis aux normes en cas de rénovation importante. Transformant la contrainte en opportunité de travailler plus étroitement ensemble, Paris Ouest Construction et Nicoll ont ainsi développé conjointement des solutions sanitaires et de balcons facilitant l’accessibilité.

 

Coopération exemplaire

C’est en 2010, à l’occasion d’un programme de construction de 500 logements neufs à Thiais (Val de Marne) que Nicoll et Paris Ouest Construction décident de jouer pleinement la complémentarité des savoir-faire : l’industriel choletais dispose d’un laboratoire R&D particulièrement innovant tandis que le promoteur-constructeur se propose de valider les prototypes à même de rendre une salle de bain adaptable aux PMR sans toucher au gros œuvre. Davantage qu’un produit, le constructeur recherchait une solution évolutive compatible avec toutes les configurations rencontrées sur ses différents chantiers. La solution d’évacuation baignoire et douche développée par Nicoll (sortie horizontale ou verticale, avec ou sans chape) en collaboration avec la cellule innovation de Paris Ouest Construction offrant la possibilité d’installer directement une douche à l’italienne ou de réaliser une connexion à la baignoire pour une mise en accessibilité PMR ultérieure, s’est révélée parfaitement convaincante.

plan-installation pour PMR

De la salle de bains au balcon...

Ce premier co-développement sur les siphons de douche PMR a ouvert la voie à de nouveaux projets et permis quelques mois plus tard de donner naissance à une solution de caniveaux de balcon PMR, elle aussi très innovante : « Ne se contentant pas d’être fonctionnel et simple à poser, le caniveau bas grande longueur spécial PMR mis au point par Nicoll permet une finition esthétique de l’ouvrage » se félicite Antoine Ritter, responsable innovation chez Paris Ouest Construction.

Remarquable à plus d’un titre cette coopération entre un industriel et un constructeur ne cesse d’engendrer de nouvelles idées. Une solution WC spécial PMR est en cours de développement et pourrait dès la fin 2016 faire une entrée attendue sur les chantiers. Alors que le projet de TVA à 5,5% repose l’enjeu des travaux d’accessibilité, ces innovations prennent encore davantage de sens.

sigle fauteuil roulantCe que dit la loi - Extrait de l’arrêté du 24 décembre 2015 modifié abrogeant l’arrété du 1er août 2006 - Article 15 :

Dispositions relatives a l’adaptabilité de la salle d'eau.

1. - Usages attendus :

Au sein des opérations de construction ayant fait l'objet d'une demande de permis de construire déposée a compter du 1er janvier 2010, au moins une salle d'eau doit être équipée de manière à ménager la possibilité d'installer une douche accessible. Lorsque la douche n'est pas installée dès l'origine, son aménagement ultérieur doit être possible sans intervention sur le gros œuvre en prévoyant dès la conception un volume suffisant et le positionnement des organes d'évacuation des eaux usées. Lorsque le logement comprend plusieurs salles d'eau, la salle d'eau ainsi équipée est située au niveau accessible.

2. - Caractéristiques minimales :

Pour répondre aux exigences décrites au précèdent I, une salle d'eau accessible respecte les dispositions ci-dessous. Elle comprend un espace rectangulaire de dimensions minimales 0,90 m × 1,20 m dans lequel un receveur de douche peut être installe. Cet espace est accessible par un espace d'usage parallèle, situe au droit de son cote le plus grand. L'espace destine à l'installation du receveur de douche s'inscrit dans un volume d'une hauteur minimale de 1,80 m. L'aménagement ultérieur de la douche accessible doit être possible sans modification du volume de la salle d'eau a l'exception de l'éventuelle réintégration des cabinets d'aisance tel que décrit au 1 du II de l'article 13.

Le ressaut du bac de douche de la douche accessible doit être limite afin de permettre son accès en toute sécurité.