Nicoll actualites

Zoom métier : dessinateur-projeteur Au cœur de la création des nouveaux produits

Thématiques : Infos Bâtiment Formation
Dessinateur-projeteur

Après 17 années de collaboration sur le site de Frontonas, Yannick Mazet a rejoint en 2015 l’équipe R&D de Nicoll à Cholet en tant que dessinateur-projeteur. Depuis une vingtaine d’années, il transforme en nouveaux produits les idées innovantes issues du Marketing, de la R&D et de tous ceux qui, chez Nicoll, veulent nous en soumettre.

Si le terme « dessinateur » parle de lui-même, que signifie le « projeteur » qui lui est associé ?

Yannick Mazet : Le terme « projeteur » veut dire « celui qui développe le projet, donnant forme aux idées et cherchant les solutions qui permettront de réaliser le produit final ». Mon métier consiste à concrétiser des idées qui viennent pour la plupart des équipes marketing. A partir des cahiers des charges que les « marketeurs » nous soumettent pour créer les futurs produits, nous dessinons la ou les pièces et faisons plusieurs propositions qui faciliteront la sélection en vue de réaliser le produit de la meilleure manière qui soit. Sur chaque projet, pour la partie technique, nous avançons en binôme avec un ingénieur responsable du projet qui en contrôle le délai, vérifie les étapes de développement ainsi que le respect du budget.Dessinateur-projeteur

Quelle est la suite de votre mission une fois le dessin stabilisé ?

Y. M. : A partir des idées dessinées sous des logiciels de CAO, vient la phase de prototypage qui constitue le pont entre le dessin et le produit final. Cette étape de développement permet d’évaluer l’esthétique, le fonctionnel et de sélectionner l’idée qui semble être la meilleure piste.

Nous réalisons souvent plusieurs prototypes à l’aide des imprimantes 3D de notre atelier R&D. Une fois le prototype validé avec le marketing, testé auprès des futurs utilisateurs et approuvé par la direction, nous pouvons passer à l’étape de l’industrialisation. Nous envoyons les fichiers 3D aux moulistes qui vont réaliser les moules et produire les pièces avec la bonne matière. Nous entrons alors dans une phase dite de « mise au point », qui nous amène à détecter d’éventuels défauts à la sortie des moules  ̶  bavures et autres déformations – et nous nous assurons avec l’aide du labo que le produit respecte le cahier des charges initial ainsi que les normes en vigueur. Le souci de la qualité, ancré chez Nicoll, rend cette phase finale assez longue… Et même en anticipant au maximum les aléas, il existe parfois des surprises – cela fait partie du métier !

Sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

Y. M. : J’achève la phase de prototypage d’une nouvelle plaque de commande pour le Nicoll Happy support. L’objectif est de donner un nouveau souffle à cette gamme tout en renforçant encore davantage la qualité du produit. J’ai réalisé 4 prototypes comprenant deux propositions de mécanisme de boutons sur les plaques : à bascule ou poussoir. Le chef de projet collecte les avis de clients installateurs, ce qui nous guidera pour faire les bons choix et éventuellement apporter des modifications. Il est prévu que nous envoyions le projet en réalisation moule en d’ici peu (en septembre ou octobre) et dans 6 mois le produit ainsi fabriqué pourra entrer en phase de production.

En dehors de la conception de nouveaux produits, intervenez-vous sur l’évolution de produits existants ?

Y. M. : Une autre grande partie de mon travail concerne effectivement le « suivi de pièces ». Prenons l’exemple de notre bonde Turboflow®, un produit mythique chez Nicoll : les moules actuels arrivant en fin de vie, le moment est idéal pour repenser la pièce, l’améliorer, lui donner un coup de jeune ou régler quelques défauts… Mais nous avançons avec prudence sur ce type de missions car il est toujours délicat de toucher à un gros succès.

Y a-t-il un projet qui vous a particulièrement marqué ?

Y. M. : Pas forcément, et j’aime bien passer d’un sujet à un autre ! Je retire tout de même une certaine fierté quand un projet sur lequel j’ai bossé est breveté – ce fut le cas pour le mécanisme de chasse 3V !

 

Yannick Mazet, Dessinateur-Projeteur Nicoll